>

AVICULTURE – MISE EN PLACE D’UN ÉLEVAGE DE POULETS

Le projet

Le projet consiste à installer une ferme avicole en zone non urbaine et en faire un élevage. L’aviculture commerciale couvre deux secteurs distincts : les poulets, pour la viande, et les poules pondeuses, pour la production d’oeufs. La viande blanche est l’une des sources de protéines les moins chères, tandis que les oeufs constituent une nourriture à la fois riche et très bon marché, qui bénéficie en outre d’une bonne durée de conservation. Dans la plupart des pays africains, l’élevage de poulets n’est pas suffisant pour répondre à la demande.

Il faut savoir qu’un poulet est produit en moyenne en quarante jours, notamment pour les poulets de chair.

Les questions à se poser

  • L’étude de marché et analyse de la demande dans la zone de vente prévue.
  • L’objectif de l’élevage (La viande de poulet, les oeufs, la fiente (matière fécale) qui peut être valorisée en engrais pour d’autres cultures, les plumes qui peuvent être utilisées dans divers cas, etc…)
  • Le choix du site (lieu) et de la taille de l’élevage (combien de volailles)
  • Les normes de construction des bâtiments
  • Les besoins alimentaires et en breuvage des volailles
  • La gestion au quotidien de l’élevage
  • La gestion des pertes

Les coûts prévisibles

Le coût d’acquisition des volailles dépend de leur race, origine, de la quantité voulue , etc…mais il est raisonnable de compter entre 500 (poussin) et 3000 Francs CFA (pondeuse) par volaille

+ La construction du bâtiment

+ Le matériel équipant les bâtiments (Mangeoire, Abreuvoir, Bouteille de gaz, radiant, peson, brouette, etc…)

+ La rémunération de l’ouvrier et/ou technicien agricole

+ Le coûts liés à l’alimentation, au breuvage et à l’hygiène

+ Les coûts de la logistique de commercialisation

+ Les frais d’entretien et de réparation

+ Les frais d’eau et d’électricité

Les avis de notre équipe

Investissement
Risques
Originalité
Rendement

LE CONSEIL KODJI

Les races les plus fréquentes, en côte d’ivoire notamment, sont les warren, isa brown et hy-line.

Sachant qu’une poule peut pondre de 200 à 300 œufs par an, c’est un investissement qui peut être très rentable si l’élevage et la commercialisation sont bien organisés. Néanmoins, cette activité nécessite un entretien régulier : donner aux animaux une alimentation et une eau de bonne qualité, veiller au respect des règles d’hygiène, etc…

L’investissement dépend fortement des réponses que vous allez apporter aux questions du départ. En moyenne, il peut être évalué dans une fourchette allant de 100000 (carton de poussin dans une installation simple sans bâtiment) à 3 millions (bâtiment de 500 poussins).

Le point clé de ce projet étant la personne qui sera chargé de l’entretien, la gestion et du suivi technique de la ferme, KODJI peut vous accompagner dans cette étape et dans l’organisation de la commercialisation des produits issus de l’élevage.